La société Dephasium investit depuis 2007 dans des études et des programmes de recherche et développement ayant pour objectif la prévention contre les éventuels effets nocifs des rayonnements émis par les téléphones portables.

Le programme de recherche Ancilia, financé et piloté par Dephasium est centré sur la conception et la mise au point de coques pour smartphones réduisant significativement les risques de réaction biologique pour l’utilisateur.

Dephasium, fondée, financée et développée grâce un un team d’entrepreneurs spécialistes de l’innovation, se caractérise par une culture du partenariat particulièrement poussée depuis 2009.

Le programme de recherche Ancilia a été rendu possible grâce à la coordination de ressources externes, bureaux d’études, designers, fabricants et transformateurs de composants, et l’expertise de l’IETR, émanation du CNRS dans les domaines de l’électronique et des télécommunications.

Pour chaque smartphone pour lequel il est décidé de développer une coque de protection, les équipes et laboratoires partenaires du programme Ancilia appliquent un modèle scientifique validé depuis l’année 2010. Ce modèle permet d’assurer une équivalence entre les performances de protection électromagnétiques mesurées lors de chacune des phases de développement et le DAS (SAR) standard, et ce jusqu’à la mise au point final et l’élaboration des spécifications du produit Ancilia.

Par la suite, des contrôles de performance réguliers et aléatoires sont assurés pour chaque modèle Ancilia, en sortie de chaîne de production, suivant ainsi l’exigence qualitative et les engagements de la marque.